TOYOTA Hilux

Model-Code

  • RN36: 2.0 Singelcab pick-up, empattement court, 4x2 vitesses
  • RN46: 2.0 Singlecab pick-up, empattement long, 4x2 vitesses
  • RN46: 2.0 Singlecab châssis-cabine, langer empattement long, 4x2 vitesses
  • RN46: 2.0 cabine double pick-up, langer empattement long, 4x2 vitesses
  • LN46: 2.2 Diesel, Singlecab pick-up, langer empattement long, 5x2 vitesses
  • LN46: 2.2 Diesel, Singlecab châssis-cabine, empattement long, 5x2 vitesses
  • LN46: 2.2 Diesel, double cabine pick-up, empattement long, 5x2 vitesses

  • YN65: 2.0 Singlecab pick-up, empattement long, 5x2 vitesses
  • YN65: 2.0 Singlecab châssis-cabine, empattement long, 5x2 vitesses
  • LN65: 2.4 Diesel pick-up, empattement long, 5.x2 vitesses
  • LN65: 2.4 Diesel châssis-cabine, empattement long, 5x2 vitesses
  • LN65: 2.4 Diesel, cabine double pick-up, empattement long, (original 4x2 vitesses, modifié en Suisse) : 5x2 vitesses)

  • YN67: 2.2 Singlecab châssis-cabine, empattement long, 5x2 vitesses
  • YN67: 2.2 Xtra-Cab châssis-cabine, empattement long, 5.x2 vitesses
  • YN67: 2.2 cabine double pick-up, empattement long, 5x2 vitesses

Dans le cadre de la grande offensive de véhicules utilitaires qui s’étendait de la fin des années 1970 au début des années 1980, le Hilux de Toyota a également été commercialisé en Suisse.

Ce n’étaient pas seulement les paysans et les artisans que ce fourgon tout-terrain avec son pont ouvert ravissait, mais l’armée suisse s’en réjouissait elle aussi. Jusque-là, ceux qui cherchaient un tel véhicule devaient acheter un véhicule tout-terrain lourd de Land Rover, le Land Cruiser Pickup, ou investir dans un Unimog. Or de tels véhicules dépassaient généralement le cahier des charges et le budget des acheteurs et n’étaient pas fréquents sur les routes.

En cas de crise, l’armée aurait pu réquisitionner un nombre trop faible de véhicules de pose de câbles tout-terrain pour les troupes de transmission. Si les clients acceptaient d’investir environ 5000 francs dans un pont de chargement en alu plus grand avec un kit de fixation pour des bobines de câbles, 4 chaines à neige et d’autres équipements prescrits, l’armée leur accordait une subvention du même montant. En cas de crise, l’armée aurait certes réquisitionné ces voitures, mais elle aurait versé en contrepartie des indemnités journalières d’immobilisation et des indemnités en cas de sinistre. Le nombre des clients qui profitaient de cette offre était tellement grand que l’administration militaire devait toutefois bientôt contingenter les subventions.

Avec la prochaine génération du Hilux, l’usine a abandonné l’empattement court. En contrepartie, les modèles avec moteur à essence étaient maintenant équipés de la nouvelle génération de moteurs «Y» et le simple moteur diesel à aspiration naturelle était doté d’une plus grande cylindrée.

En dépit de cette constatation, l’importation des modèles à essence a failli échouer en raison des nouvelles prescriptions sur les gaz d’échappement suisses OGE82. Elles étaient applicables aux véhicules d’un poids total jusqu’à 2500 kg et sur le Hilux, 2450 kg seulement étaient garantis. Mais, en l’absence de toute justification technique, l’usine n’était pas en droit d’augmenter la garantie de poids total valable sur le plan international. Les spécialistes astucieux de Toyota AG ont donc dû chercher une solution de concert avec les constructeurs au Japon. Ils l’ont trouvée sous forme d’un mince tuyau placé sous l’essieu arrière, fabriqué sur le plan local, qui était suspendu avec un crochet à chaque extrémité de l’essieu rigide pour soutenir le différentiel. C’était là la justification technique requise pour qu’une garantie d’usine spéciale pour un poids total de 2510 kg puisse être délivrée exclusivement pour la Suisse.

Sur la version à double-cabine avec son pont de chargement plus court, cela ne suffisait pas. La charge utile étant placée derrière l’essieu arrière, elle aurait dépassé la garantie d’essieu arrière en raison de la loi de levier. On aurait par la suite dû réduire la charge utile et par conséquent le poids total pour que le véhicule soit de nouveau conforme aux prescriptions sur les gaz d’échappement. C’est pourquoi à Safenwil, le service de préparation des voitures neuves intégrait dans chaque véhicule à double cabine des barres de plomb de 20 kg en vue de rétablir l’équilibre requis et de veiller au respect des prescriptions sur les gaz d’échappement. La plupart des «barres d’homologation» placées sous l’essieu arrière ont sans doute entre-temps de nouveau été démontées par leur propriétaire, car elles entrainaient généralement la moitié de la forêt avec elles lorsque roulait avec ces véhicules sur le terrain.

Le poids du pare choc avant sur les véhicules à double cabine de cette gamme de modèles a en revanche certainement suscité la perplexité de plus d’un mécanicien chargé de démonter le pare-chocs. On se sert d’ailleurs aujourd’hui encore de la Loi de levier en plaçant par exemple souvent sur les véhicules chasse-neige une boîte à outils ou un dispositif d’épandage de sel fixe tout à l’arrière de l’espace de chargement.

Une autre «spécialité» est le LN65 Diesel avec double cabine. Ce modèle très prisé par de nombreux propriétaires de flottes n’était plus livrable pour l’Europe au départ de l’usine. C’est pourquoi nos spécialistes des utilitaires ont convaincu les responsables au Japon pour l’Asie de leur céder un contingent de 50 unités fabriquées pour les Philippines. Ces voitures ont été promptement livrées, mais n’étaient entre autres pas équipées de ceintures de sécurité et étaient encore dotées d’une boîte à 4 vitesses. Les véhicules ont été transformés à Safenwil et les boîtes à 4 vitesses démontées ont été offertes à des écoles des arts et métiers. Des générations entières d’anciens apprentis ont donc sans doute appris à connaître à la perfection la boîte Hilux.

De nouvelles générations de ce modèle ont été et continuent à être proposées constamment, comme c’est le cas pour son «grand frère», le Land Cruiser. On n’entrevoit pas la fin de production de cette gamme de modèles. Les générations plus récentes de ce fourgon de livraison prisé ne présentent pas d’intérêt pour le collectionneur car elles sont utilisées tout simplement au quotidien par des personnes privées et des artisans.

Galerie

TOYOTA AG
Schürmattstrasse · 5745 Safenwil · peter.ernst@toyota.ch